L’hypnose

Qu’est-ce que l’hypnose ?

Le mot “Hypnose” vient du grec “Hypnosis” qui signifie la divinité qui sommeille en vous.

C’est la capacité, à dialoguer avec son inconscient, son enfant intérieur, et lui demander ce qu’il ressent, et ce dont il a besoin.
L’hypnose est un état modifié de conscience, un dialogue inconscient avec vous-même, qui permet d’utiliser le bon vocabulaire, le vôtre, afin d’obtenir ce dont vous avez besoin pour avancer.

Qu’est-ce que l’état modifié de conscience ?

Lorsque vous êtes absorbé par une lecture, et que vous faites abstraction du monde qui vous entoure, qu’il n’y a plus que vous et l’histoire que vous lisez, vous êtes dans un état modifié de conscience.
Il existe différents types d’hypnoses, dont les principales sont :

  • l’hypnose médicale : de plus en plus pratiqué en médecine, elle est entre autres une bonne alternative aux anesthésies chimiques.
  • l’hypnose de spectacle : à éviter ! Parler avec son inconscient est loin d’être un jeu ou un divertissement.
  • l’hypnose thérapeutique, pour le bien-être (l’Ericksonienne, l’Humanistes, etc…)

Les hypnothérapeutes en hypnoses Ericksonienne et humaniste travaillent sur l’amélioration de votre bien-être et de votre qualité de vie.

Dans quel cas faire appel à l’hypnose ?

L’hypnose est un outils formidable pour les problématiques émotionnelles qui demandent un travail sur soi-même.

Vous pouvez l’utiliser pour réduire vos angoisses, vos peurs, vos blocages, vos interactions sociales, vos problèmes de poids , vos difficultés d’apprentissage (examen), ainsi que pour vos dépendances et addictions (tabac…) et bien d’autres choses…

En aucun cas, un Thérapeute ne se substitue au corps médical. Il n’en possède ni le droit, ni les compétences. Seul un médecin est autorité pour intervenir sur un traitement médical et éventuellement le modifier

Précautions d’usage

L’hypnose thérapeutique ne se substitue en aucun cas aux traitements médicaux.
Il peut cependant être pratiqué en parallèle et en complément à vos traitements pour travailler sur les causes émotionnelles pouvant engendrer des conséquences physiques.

L’hypnose est déconseillée pour :

  • les femmes enceintes
  • les personnes atteintes de troubles mentaux
  • les personnes épileptiques